Carnage en Syrie : Un bénévole fond en larmes après le sauvetage d’un bébé

Vendredi, la diffusion sur YouTube d’une vidéo d’une intervention d’un Casque blanc de la Défense civile syrienne, association de secouristes syriens, a bouleversé les réseaux sociaux et confronté les internautes à la réalité de ce conflit démarré en 2011.

Depuis le début de l’offensive, le 22 septembre, menée par les forces pro-gouvernementales et leurs alliés , les mots des observateurs internationaux ne sont pas assez forts pour décrire la détresse et la souffrance endurée par les habitants d’Alep et de sa région. Environ 250.00 personnes, dont 100.000 enfants, vivraient dans les quartiers tenus par les insurgés.

Sur les images, on aperçoit un jeune sauveteur prendre en charge une petite fille âgée de quelques mois, retrouvée vivante sous des décombres à Idlib, ville syrienne située à une cinquantaine de kilomètres au sud d’Alep. Une fois installé dans l’ambulance, le bénévole fond en larmes.

La chaîne américaine CNN, qui a été l’un des premiers médias à relayer la vidéo, explique que le sauveteur a creusé pendant plusieurs heures en compagnie de trois ou quatre autres personnes pour accéder aux décombres. Les parents de la fillette ont également survécu au bombardement.

L’organisation humanitaire qui se veut apolitique et participe aux secours dans des zones tenues par l’opposition syrienne, vient de remporter le prix Right Livelihood, un « Nobel alternatif » décerné par une fondation suédoise. Mi-septembre, la plateforme de vidéos à la demande, Netflix, a diffusé un documentaire consacré à l’action de ces « White Helmets ».

Mots clés:
· · · · · ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.