Canada : lettre d’une mère acculée à Justin Trudeau

La Presse Canadienne – Des mères dont les filles sont sous l’emprise de gangs de rue interpellent directement Justin Trudeau pour lui demander de signer le décret permettant l’adoption du projet de loi C-452 sur la traite des personnes.

Marjolaine Aubé dit avoir déposé lundi au bureau montréalais du premier ministre une lettre le pressant de promulguer le projet de loi de l’ex-députée Maria Mourani, adopté à l’unanimité aux Communes l’an dernier. Elle demande également une rencontre avec son épouse, Sophie Grégoire-Trudeau, à qui elle veut s’adresser à titre de mère.

La fille de Mme Aubé est l’une de ces adolescentes qui, sous l’emprise de proxénètes, ont récemment fugué du Centre jeunesse de Laval. Lors d’une fugue précédente, elle avait été retrouvée alors qu’elle s’apprêtait à prendre la route pour Calgary.

Le projet de loi C-452 renverse notamment le fardeau de la preuve vers l’exploiteur, les filles — amoureuses ou terrorisées, selon Mme Mourani — n’ayant pas nécessairement à témoigner contre lui.

Selon Mme Aubé, cette disposition viendra changer la donne et protéger davantage les victimes.

Mme Mourani, présente au moment du dépôt de la lettre, demande au gouvernement libéral de «mettre de côté la partisanerie» et de signer le décret, quelque chose qui ne prend que «cinq minutes», insiste-t-elle.

M. Trudeau a soutenu en entrevue à La Presse la semaine dernière qu’une partie du projet de loi risquait d’être jugée inconstitutionnelle.

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Les commentaires sont fermés pour cet article.