Brésil: sonnée, Dilma Rousseff prépare la 2e manche au Sénat

La présidente brésilienne Dilma Rousseff devrait s’exprimer lundi au lendemain de la gifle infligée par les députés, qui ont ouvert la voie à sa destitution par le Sénat à une écrasante majorité, au terme d’un vote historique.

Quelques heures après ce violent revers, l’impopulaire dirigeante de gauche de 68 ans, dont le mandat ne tient désormais plus qu’à un fil, commencera aussi sa recherche de soutiens au Sénat, où se déroulera la seconde manche de ce combat, explique l’afp.

La large victoire du «Oui» à l’«impeachment», dimanche, avec 367 voix pour, soit 25 de plus que les 342 requises (deux tiers des députés), devrait être reçue avec enthousiasme par les marchés, favorables depuis longtemps à un départ de Mme Rousseff.

Elle faisait la une lundi de tous les journaux du pays: «Impeachment!», s’exclamait simplement Folha de São Paulo, tandis que O Globo titrait «Proche de la fin», ajoutant que «Dilma Rousseff avait commencé hier [dimanche] à dire au revoir à son fauteuil de présidente du Brésil», précise l’afp.

En cas de destitution, c’est le vice-président Michel Temer, 75 ans, son ex-allié centriste et désormais rival, qui assumerait ses fonctions et formerait un gouvernement de transition, jusqu’aux élections générales de 2018.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.