Jour historique au Brésil: Dilma Rousseff joue sa présidence

Les députés brésiliens ont ouvert dimanche à Brasilia la séance lors de laquelle ils vont voter sur la destitution de la présidente de gauche Dilma Rousseff, accusée par l’opposition de maquillage des comptes publics, a rapporté un journaliste de l’AFP.

«Je déclare la session ouverte, sous la protection de dieu et au nom du peuple brésilien», a déclaré le président du Congrès des députés Eduardo Cunha, farouche adversaire de Mme Rousseff. Mme Rousseff sauvera son mandat si elle parvient à obtenir au moins un tiers de votes des 513 députés. Si l’opposition obtient 342 votes (2/3), la procédure se poursuivra au Sénat qui aura le dernier mot. La décision est attendue vers 21h00 .

La police est en état d’alerte aux quatre coins du géant émergent d’Amérique latine (200 millions d’habitants, 8,5 millions de kilomètres carrés), plongé dans l’une des pires crises, à la fois politique, économique et morale, de sa jeune histoire démocratique. Elle craint des affrontements lors de grandes manifestations de partisans des deux camps programmées à Rio de Janeiro , Sao Paulo et Brasilia, précise l’afp.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.