Brésil: des peines plus dures pour le viol collectif

Le Sénat brésilien a approuvé à l’unanimité un projet de loi reconnaissant le « viol collectif » et aggravant les peines de prison pour ce crime, en pleine affaire touchant une adolescente à Rio.

Le texte voté mardi soir en un temps record et qui doit désormais passer à la Chambre des députés alourdit les peines pour viol qui vont aujourd’hui de 6 à 10 ans de prison.

Il prévoit de faire passer de 15 à 25 ans de réclusion les peines pour viol de mineurs de moins de 14 ans. Dans le cas de victimes de 14 à 17 ans la peine maximum sera de 16 ans, et de 13 ans pour les plus de 18 ans. En cas de décès de la victime, la peine prévue est de 30 ans, comme c’est déjà le cas dans la loi actuelle, rapporte l’AFP.

Le viol d’une jeune fille, survenu le 21 mai dans une favela de la zone ouest de Rio, filmé et posté sur internet, a choqué le Brésil et au-delà, à deux mois du début des Jeux Olympiques. Trois des suspects ont été arrêtés tandis que trois autres, qui font l’objet d’un mandat d’arrêt, sont toujours recherchés.

La jeune fille violée a accepté mardi d’être inclue dans le Programme de protection aux enfants et adolescents menacés de mort et a déjà quitté la ville, a indiqué le secrétaire de l’Etat de Rio pour les Droits de l’Homme, Paulo Melo.

Mots clés:
· · · ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.