Australie: une réfugiée s’immole par le feu

Une réfugiée somalienne s’est blessée gravement en s’immolant par le feu dans un camp de migrants australien, situé sur l’île de Nauru.

Il y a trois jours, un réfugié iranien a succombé à ses blessures à la suite d’un événement semblable.

Une veillée à la chandelle a eu lieu samedi à Sydney pour commémorer un réfugié iranien qui s'est également immolé par le feu.

Une veillée a eu lieu samedi à Sydney pour commémorer un réfugié iranien qui s’est immolé par le feu.

Le gouvernement de Nauru et un représentant d’un groupe à la défense des réfugiés, Ian Rintoul, ont indiqué que la femme de 21 ans avait été transportée par avion vers Brisbane, en Australie, mardi, après qu’elle se fut immolée par le feu la veille.

Le ministère australien de l’Immigration et de la Protection des frontières n’a pas confirmé l’information voulant que la femme ait été évacuée d’un hôpital de Nauru. Le gouvernement de Nauru a dit avoir fait une requête auprès du ministère pour une évacuation d’urgence, indique l’AFP.

Un homme de 23 ans est mort dans le même hôpital de Brisbane, vendredi dernier, après s’être immolé par le feu, contestant apparemment la politique d’immigration stricte de l’Australie.

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.