Argenteuil : l’homme interpellé déjà condamné dans une affaire de terrorisme

La DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) a entamé jeudi 24 mars une perquisition dans le cadre d’une enquête antiterroriste à Argenteuil. D’après le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, une « interpellation importante » a été réalisée dans la matinée d’un homme de nationalité française, a rapporté l’AFP.

L’homme arrêté est « suspecté d’être impliqué à haut niveau » dans un projet d’attentat sur le sol français qui était conduit « à un stade avancé ». Il évoluait au sein d’un réseau terroriste qui projetait de frapper la France », a expliqué le ministre de l’Intérieur dans une déclaration à la presse. Le suspect avait été condamné en son absence dans un pays européen non précisé dans une affaire d’acheminement de jihadistes vers la Syrie, selon une source policière.

L’homme, dont l’identité n’a pas été révélée, devait être conduit dans les locaux de la DGSI à Levallois-Perret pour y être entendu en garde à vue. « Aucun élément tangible ne lie ce projet aux attentats de Paris et de Bruxelles », a précisé le ministre, selon l’AFP.

L’opération des forces de l’ordre qui a débuté jeudi 24 mars à Argenteuil n’est pas encore terminée ce vendredi 25 mars, dans la nuit. Une opération de déminage est en cours dans le quartier de l’arrestation. Un vaste périmètre de sécurité a été mis en place.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.