Pologne: Mobilisation de trois ex-Premières dames contre l’interdiction de l’avortement

Les épouses de trois anciens présidents polonais ont dénoncé dans une lettre ouverte mardi une proposition de loi visant à interdire presque totalement l’avortement en Pologne.

«Nous accueillons avec une grande inquiétude l’idée d’abandonner le compromis de 1993 sur la loi anti-avortement», ont écrit les anciennes Premières dames dans ce texte parvenu à l’AFP.

La loi en vigueur en Pologne, très restrictive, mais considérée comme un «compromis» entre l’Église et l’État, autorise l’IVG dans trois cas : risque pour la vie ou la santé de la mère, examen prénatal indiquant une grave pathologie irréversible chez l’embryon, et grossesse résultant d’un viol ou d’un inceste.

Des organisations anti-avortement viennent de soumettre au Parlement, avec le soutien de l’Église catholique et des conservateurs au pouvoir, un texte durcissant cette législation.

Selon leur proposition, une IVG serait interdite également en cas de viol ou de malformation du fœtus, et uniquement autorisée pour préserver la vie de la mère. Le texte porte la peine maximale pour la personne qui pratique l’avortement à 5 ans de prison, contre 2 ans actuellement, souligne l’afp.

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.