Un Canadien qui « tweetait trop » forcé de quitter le Népal

Un Canadien qui vit et travaille au Népal a été arrêté pour avoir publié sur Twitter des propos qui menaceraient l’harmonie sociale du pays. Il a été relâché il y a peu et aurait deux jours pour quitter le pays.

L’édition en ligne du quotidien Kathmandu Post rapporte que des policiers népalais ont épinglé Robert Penner dans le district de Lalitpur, dans le sud du pays, à la demande des autorités d’immigration.

canadien-nepal

Selon La Presse Canadienne, le chef de la police de Lalitpur a expliqué que Robert Penner avait été arrêté après que certains se soient plaints que ses propos sur Twitter puissent semer la zizanie sociale. Toutefois, après son arrestation, M. Penner avait lancé sur Twitter qu’il a « de multiples fois demandé à la police népalaise » de lui expliquer ce qu’on lui reproche, sans succès.

Selon son profil Twitter, M. Penner est à l’emploi de la firme technologique Cloud Factory, qui a un bureau à Lalitpur. Un représentant du ministère de l’Immigration avait précisé que M. Penner détenait un visa de travail valide et qu’il vit et travaille au Népal depuis environ deux ans.

Robert Penner s’exprime très fréquemment en ligne et se prononce souvent sur des questions controversées.

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.