Descente de police dans la plus grande maison close de Berlin

L’un des plus grands bordels de Berlin a fait l’objet d’une descente de police car il est accusé de fraude fiscale et de trafic d’êtres humains.

Le déploiement sécuritaire est énorme : 900 policiers allemands avec la coopération des douaniers et d’enquêteurs de la brigade financière ont participé à un raid contre la maison close Artemis.

Ils ont fouillé le plus grand établissement de prostitution de Berlin, arrêtant six personnes et interrogeant une centaine de prostituées, dans une vaste affaire mêlant proxénétisme, gang de motards et fraude fiscale, rapporte l’afp.

Six personnes ont été arrêtées pour trafic d’être humains et fraude fiscale. Le bordel ne se serait pas non plus acquitté de ses cotisations sociales depuis 2006, laissant une ardoise estimée à 17,5 millions d’euros.

Notons que l’Allemagne a légalisé la prostitution en 2002, créant une industrie qui est évaluée aujourd’hui à environ 16 milliards d’euros par an.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.