Un Irakien soupçonné de terrorisme par une passagère et débarqué d’un avion veut poursuivre EasyJet

L’Irakien Hasan Dewachi, 32 ans, avait été débarqué d’un avion de la compagnie low cost à l’aéroport de Vienne, après qu’une passagère eut signalé avoir vu des messages de Daesh sur son téléphone portable. S’estimant discriminé, il veut saisir la justice, rapporte RT.

«Il s’est avéré qu’une passagère m’a vu envoyer un message à ma femme en arabe, ma langue maternelle, et pour une quelconque raison inexplicable, a suspecté que j’étais un terroriste», a précisé ce père de deux enfants, qui habite en Grande-Bretagne depuis 6 ans, dans les colonnes du journal britannique Daily Mail.

L’homme, qui réalise actuellement une thèse de doctorat en biologie à l’université de Sheffield Hallam, évoque un sentiment d’humiliation et d’une «terrible souffrance», il confesse s’être «senti discriminé racialement». Raison pour laquelle il envisage de consulter un avocat afin de poursuivre la compagnie.

L’homme avait été débarqué de l’avion avant d’être entendu par la police durant près de 3 heures. Son téléphone a ensuite été saisi par les services de sécurité pour être étudié de fond en comble. Il ne l’a toujours pas récupéré.

De son côté, EasyJet assure avoir suivi la procédure : «Les compagnies aériennes ont le devoir d’enquêter sur tous les témoignages liés à la sécurité, comme la sécurité est notre plus grande priorité. […] EasyJet ne discrimine jamais les passagers et nous prenons toutes les menaces à la sécurité au sérieux», peut-on lire sur le compte Twitter officiel de la compagnie.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.