Mohamed, le frère de Salah Abdeslam, licencié par la ville de Molenbeek

D’après La Dernière Heure, le frère de Salah Abdeslam, cerveau présumé des attentats de Paris, Mohamed, aurait été licencié de son emploi au sein de la commune de Molenbeek pour ses récentes déclarations dans les médias.

L’homme perd ainsi son poste à l’administration communale où il travaillait comme fonctionnaire communal au service des Étrangers.

mohamed-abdesalem

Mohamed Abdeslam, le frère de Salah et Brahim Abdeslam, impliqués dans les attentats de Paris, a été licencié, en début de semaine, par les autorités molenbeekoises. Ce sont les déclarations récentes de Mohamed Abdeslam, selon lesquelles son frère Salah avait été manipulé et qu’il avait épargné des vies, qui ont scellé son sort, souligne La Dernière Heure.

Après avoir rendu visite à son frère Salah en prison début avril, Mohamed Abdeslam avait notamment déclaré à la presse que son frère  et n’était pas au courant au début de ce qui allait se produire le 13 novembre 2015.

Des déclarations qui ont rendu sa position au sein de l’administration locale proprement intenable, alors qu’il avait déjà remis plusieurs certificats médicaux d’absence. Estimant la rupture de confiance avérée, le collège molenbeekois a finalement voté lundi le licenciement du frère de Salah et Brahim Abdeslam. Les autorités locales n’ont pas procédé à un licenciement pour faute grave et verseront des indemnités au désormais ex-employé communal, lequel est au courant de la procédure, ajoute le journal.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.