Quand la reine Victoria étouffe

Dix-sept monuments londoniens ont été visés par les activistes de Greenpeace qui s’en sont pris également à la statue de la reine Victoria devant Buckingham Palace. Cette dernière s’est réveillée lundi avec un masque sur le nez, une initiative pour dénoncer la pollution de l’air en Grande-Bretagne.

La reine Victoria étouffe

Greenpeace a voulu mettre l’accent sur «la pollution de l’air qui tue prématurément 40.000 personnes par an au Royaume-Uni dont 10.000 à Londres», selon Areeba Hamid, une militante de l’ONG. «Si ces statues étaient des personnes vivantes, beaucoup d’entre elles respireraient régulièrement un air dangereux, illégal. C’est pourquoi nous leur avons posé un masque. Évidemment des millions de Londoniens, dont de nombreux enfants, respirent le même air», a-t-elle ajouté.

Catégorie de l'article:
Pure Image
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.