Une Britannique combat le port obligatoire des talons au travail

Un licenciement dont les raisons semblent étonnantes agite actuellement la toile britannique.

Licenciée de son travail car elle s’obstinait à porter des chaussures plates, une jeune Britannique a lancé une pétition pour interdire l’obligation du port des talons sur les lieux de travail. Près de 100’000 signatures ont déjà été récoltées jeudi en début d’après-midi sur le site du Parlement britannique alors que la pétition a été lancée lundi. Un vrai succès pour cette cause qui intéresse le web local.

Notons que le seuil de 100’000 est requis pour qu’un débat parlementaire puisse être envisagé outre-Manche. en Grande-Bretagne.

talons au travail 2

La jeune femme à l’origine de l’initiative a raconté dans la presse comment, engagée comme réceptionniste de manière temporaire par une agence du cabinet d’audit à Londres, elle avait été renvoyée chez elle dès le premier jour parce qu’elle portait des chaussures plates.

A la BBC, elle a dit: « J’étais supposée travailler 9 heures par jour, à escorter des clients dans des salles de réunion. J’ai dit que je ne pouvais tout simplement pas faire ça perchée sur des talons ». Interrogé par l’Evening Standard, un porte-parole du cabinet d’audit a expliqué que la société sous-traitait son service de réception et que le code vestimentaire dont il est question ne fait pas partie de sa politique mais de celle de ses clients.

Après avoir interrogé une association de conseils aux salariés qui lui a expliqué que les employeurs avaient le droit d’imposer un code vestimentaire, indique l’ATS, la jeune femme a décidé de faire appel aux législateurs, en lançant une pétition sur le site du Parlement dans laquelle elle réclame l’abrogation de codes « datés et sexistes ».

Catégorie de l'article:
Pure Folie
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.