Une femme, décédée selon Revenu Canada, doit prouver qu’elle est vivante

L’histoire est très déroutante et doit être vécue comme un véritable cauchemar par sa protagoniste.

Alyanna Lapuz,  une jeune Winnipégoise de 21 ans, se bat contre l’Agence du revenu du Canada pour prouver qu’elle n’est pas morte.

Alyanna Lapuz est bel et bien vivante. Photo : CBC

Alyanna Lapuz est bel et bien vivante. Photo : CBC

Le cauchemar a commencé lorsque la jeune femme a reçu, le 7 janvier, une lettre de l’agence dont l’objet était sa propre succession, celle de « feue Alyanna Lapuz »! Étonnant puisque la Winnipégoise est bel et bien vivante. Elle a donc dû appeler l’institution pour soulever cette erreur mais l’agent lui avait confirmé sa mort! Le pire, c’est qu’elle a dû rappeler plusieurs fois , et ce, durant plusieurs semaines pour mettre fin à cette erreur déplorable mais chaque agent contacté confirmait sa mort!

Loin d’être amusante, cette situation est devenue un vrai calvaire pour la jeune femme : numéro d’assurance sociale invalide, prêt étudiant suspendu,  pièces d’identité et cartes de crédit menacées etc. A cela s’ajoute la frustration puisque l’administration ne lui a donné aucun alibi et qu’elle n’assume toujours pas cette grosse erreur.

Cette histoire est non seulement bluffante mais inquiétante car elle prouve les défaillances de l’administration canadienne. Une simple erreur d’un agent -irresponsable- a ainsi transformé la vie de cette jeune canadienne en calvaire avec les lourdes conséquences engendrées.

Catégorie de l'article:
Pure Folie
Publié par:

Les commentaires sont fermés pour cet article.