Promesse : un éditorialiste politique va devoir manger son journal

L’éditorialiste politique au Washington Post , Dana Milbank, l’avait promis au début de la campagne pour les primaires présidentielles: si Donald Trump devient le candidat du parti républicain, il mangera son journal. Une promesse qu’il va devoir tenir…

Lorsque Donald Trump a lancé sa campagne en juin dernier, personne ne le considérait comme un candidat sérieux. Parmi les nombreux sceptiques, Dana Milbank, 48 ans. Ce dernier avait, d’ailleurs, titré son éditorial du 2 octobre: «Trump va perdre, ou je mangerai cette page du journal».

Dana-Milbank-2

Dana Milbank, éditorialiste politique au Washington Post.

Depuis la victoire de Trump, la boîte courriel et le compte Twitter de Dana n’ont pas tardé à exploser de commentaires lui rappelant sa promesse hasardeuse.

Mais de nombreux lecteurs lui ont suggéré des recettes qui lui permettront d’avaler la pilule plus facilement. Les propositions allaient de «mixé en smoothie, avec de la sauce béarnaise» à «entouré de bacon, ou broyé avec du Parmesan».

Finalement, après que les lecteurs auront voté pour leur recette préférée, un chef de Washington lui préparera le 12 mai plusieurs plats à base de papier journal, indique l’AFP. Le critique gastronomique du Post Tom Sietsema les goûtera pour donner son avis, «et je les mangerai tous, dans une dégustation retransmise en direct sur la page Facebook du Washington Post», explique Dana Milbank.

Catégorie de l'article:
Pure Folie
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.