Pepe la grenouille : comment est-elle devenue un symbole de racisme ?

Comment une grenouille est devenue un symbole de racisme aux Etats-Unis ? Après avoir fait intrusion dans la campagne présidentielle américaine, Pepe the Frog (Pepe la grenouille) a , en effet, été intégrée à la liste des symboles racistes de la Ligue anti-diffamation (ADL) …

Les photos d’une grenouille à la peau verte et aux lèvres rouges ont envahi le net. Et le phénomène a pris tellement d’ampleur aux Etats-Unis, que l’ADL, une des plus puissantes organisations de lutte contre l’antisémitisme et le racisme classe désormais « Pepe the Frog » dans la même liste que la croix gammée ou le drapeau confédéré, car ce symbole est utilisé « pour suggérer des notions racistes, antisémites ou sectaires ».

pepe-racisme

Et le phénomène ne date pas d’hier. L’amphibien est l’un des plus célèbres mèmes d’Internet depuis la fin des années 2000. C’est , cependant, son utilisation qui a changé…vers le pire.

 » Pepe the Frog n’avait initialement pas de connotations antisémites « , relève ainsi l’ADL dans un communiqué rapporté par l’AFP  au sujet du personnage tiré d’une bande dessinée de l’artiste Matt Furie.

adl-us-pepe

C’est donc récemment que l’innocent personnage s’est transformé en symbole maléfique, copieusement détourné, manipulé et affublé d’une moustache d’Hitler ou d’une cagoule du Ku Klux Klan. Selon l’ADL, « des personnes racistes ont pris ce mème  populaire et l’ont déformé pour servir leurs propres objectifs qui consistent à répandre le sectarisme et à harceler les utilisateurs ».

La grenouille a ainsi fait intrusion dans les présidentielles américaines avec Donald Trump (himself) en octobre 2015 .

trump-pepe

Et récemment, c’est son fils – Donald Trump Jr- qui a parodié des propos de Hillary Clinton en montrant son père entouré de « Pepe the Frog » et de plusieurs figures républicaines.

trump-pepe-2

Devant cette utilisation malvenue, l’équipe de Clinton avait publié un texte intitulé « Donald Trump, Pepe the Frog et les partisans de la suprématie blanche: une explication », qui mettait en garde contre l’usage « sinistre » du mème. Hélas, c’était trop tard et Pepe est devenu un symbole de racisme.

Triste destin pour une pauvre grenouille prise en otage…

Catégorie de l'article:
Pure Folie
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.