Le créateur d’Alibaba est un milliardaire dépressif

Le patron du géant du e-commerce mondial Alibaba et deuxième fortune de Chine, Jack Ma, est malheureux et a tenu à le faire savoir. Il a même indiqué lors d’un Forum économique qu’il regrettait d’avoir créé Alibaba, surprenant son auditoire et étonnant plusieurs observateurs…

« Ma plus grande erreur a été de créer Alibaba ». Voilà comment Jack Ma juge son bilan d’entrepreneur. C’est ainsi que l’homme s’est exprimé lors du Forum économique russe qui s’est tenu cette semaine à Saint-Pétersbourg, rapporte Les Echos.  Car le créateur du deuxième plus grand site de e-commerce de la planète a beau être à la tête d’une fortune estimée à 23,7 milliards de dollars, il assure ne pas être heureux. Pire.  Il se dit dépressif.

 homme d'affaires chinois. Il a créé le site internet Alibaba.com et est maintenant le président d'Alibaba Group

Jack Ma créateur du site internet Alibaba.com et président d’Alibaba Group

Jack Ma, 51 ans, se dit victime de la réussite de sa propre société. « Je ne pensais pas que cette chose allait changer ma vie, explique-t-il. Je voulais simplement gérer une petite entreprise. Mais elle a tellement grossi qu’elle m’a apporté de trop grandes responsabilités et de nombreux soucis (…) Je voudrais être moi-même et profiter de ma vie, être en mesure de voyager n’importe où dans le monde et ne pas y parler affaires. Ni travailler ».

Comme le relate BFMTV, d’autres personnalités extrêmement riches avant lui avaient évoqué la solitude  du milliardaire. « Le problème lorsque vous avez tout c’est que vous n’avez plus de raisons d’essayer de faire des choses et que toute interaction humaine devient impossible du fait du déséquilibre », expliquait le Suédois Markus Persson, le concepteur de jeu Minecraft alors que Daniel Ek, le fondateur de Spotify devenu richissime à 23 ans , avait déclaré avoir passé un hiver de déprime dans une cabane perdue en forêt.

Cette « maladie » qui peut choquer le commun des mortels (comme nous tous) porterait même un nom. Le journaliste Bill Simmons l’avait même qualifiée du syndrome du « gars en pyjama ».

 

 

Catégorie de l'article:
Pure Folie
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.