Il a infiltré le site d’Amazon pour aider les libraires de quartier

Eliott Lepers a créé une extension qui, lorsque l’on trouve un livre intéressant sur le site d’Amazon, vous renvoie sur une plateforme de commande en ligne de libraires. Et depuis son lancement en 2014, le site américain n’a jamais contesté sa légitimité.

libraires

Amazon Killer, un nom qui ne cache pas son objectif de lutter contre Amazon pour servir la cause des libraires de quartier. Il ne s’agit pas d’une appli, mais d’une extension qui s’installe sur les navigateurs (Chrome et Firefox).

Une fois installée, il n’y a plus qu’à se rendre sur le site d’Amazon pour choisir un livre. Un simple clic sur l’icône Amazon Killer renvoie directement sur le site « Place des Libraires » qui indique les libraires qui disposent de l’ouvrage. On peut alors le réserver avant d’aller l’acheter.

Au départ, cette initiative est née d’un coup de colère d’Eliott Lepers, un activiste écologiste qui se présente sur son site comme un « designer de politique ». Il a été directeur artistique de campagne pour Eva Joly lors des présidentielles de 2012. Mais surtout, c’est un codeur de talent qui a créé l’extension en quelques heures.

L’idée a surgi en 2014 après le vote de la loi qui interdit d’offrir les frais de livraison. « Amazon a décidé de proposer des frais de port à 1 centime d’euro. Ça m’a énervé par cette annonce qui exprimait pour moi un mépris total et assumé. » En quelques heures, il développe Amazon Killer et « crée un pont » entre Amazon et Place des Libraires. Du jamais vu!

Amazon fait comme si de rien n’était

La petite application s’est faite discrète, mais, depuis sa mise en ligne, elle a été téléchargée plus de 10.000 fois et contribue à dynamiser l’audience du site et, de fait, les ventes dans les librairies de quartier. Pour Eliott Lepers, c’est une surprise. « Je ne voulais pas la diffuser à grande échelle. Je l’ai publié sur mon compte Facebook pour les 400 personnes de mon réseau. Tout est parti de là. »

Autre surprise : Amazon n’a jamais émis la moindre remarque ni envoyé le moindre courrier à Amazon Killer. Et pourtant, l’extension utilise le nom du groupe américain et même son logo pour aiguiller les clients sur d’autres plateformes. « C’est très intelligent de leur part » admet Eliott Lepers. « En nous attaquant, ils rendraient populaire Amazon Killer. » Et ce n’est même pas du piratage. « Tout est légal puisque nous ne modifions que le code de la page à télécharger. »

On ne connaît pas exactement l’effet de l’extension sur les ventes en librairies. Par contre, ce que l’on sait, c’est qu’en 2015 l’activité des libraires françaises a repris du souffle avec une progression de 1,5% qui profite principalement aux indépendants. Si Amazon Killer n’est pas seule à être à l’origine de ce rebond, elle y a certainement un peu contribué.

La tendance qui se constate aussi aux États-Unis semble grignoter des parts aux livres numériques. Selon l’Association of American Publishers, les ventes de livres numériques ont chuté de 12,3% l’an dernier alors que les livres de poche augmentent de 12,4 %.

Source : bfmtv

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure Folie
Publié par:

Commentaires à Il a infiltré le site d’Amazon pour aider les libraires de quartier

  • Bonjour, on parle moins d’eux dans les media, mais c’est un initiative plus efficace et de plus grande ampleur sur le même principe. Ca s’appelle Le Même en Mieux.
    En plus des livres, elle porte sur les réservations de train et d’hotel et s’apprête à couvrir les produits de grandes consommation (smartphone, matelas, alimentation, etc.)

    Fabrice 20/03/2016 6 h 38 min

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.