Yola et Soraya , agressées à la télé sous les applaudissements du public

En deux jours, deux femmes ont été agressées devant les caméras de télé. Des hommes, goujats et irrespectueux, se sont permis de s’approprier leurs corps et de les toucher, et ce, sans leur consentement…

Tous les jours des femmes sont agressées moralement et physiquement. On le sait et certains ont tendance à l’oublier trop facilement. Cependant, quand une agression a lieu à la télé, devant plusieurs milliers de téléspectateurs , en direct et qu’elle provoque les applaudissements du public, l’effet ressenti est encore plus terrifiant.

La télé peut certes être ludique, intéressante, enrichissante mais elle peut également se transformer en une chose vulgaire, pathétique, violente et moche.

En deux jours, une actrice espagnole et une jeune femme française ont été touchées par des hommes qui se sont attaqués à leurs corps, en les humiliant et en manquant , de cette manière,  de respect pour toutes les femmes.

La première scène a lieu le 15 octobre, lors d’une populaire émission télévisée en Espagne. L’animateur a tiré sur la robe bustier de son invitée et a révélé sa poitrine aux téléspectateurs.

La victime est l’actrice Yola Berrocal, 46 ans, et son corps a été agressé devant des milliers de téléspectateurs, créant une vague de commentaires indignés dans le web espagnol. L’animateur a tenté de plaider le geste accidentel mais n’arrive pas à convaincre. Son geste est délibéré et ses mains baladeuses et vulgaires ont bien fait exprès de toucher l’invitée.

L’actrice indignée a quitté le plateau et les studios.

La deuxième scène a eu lieu le 13 octobre lors de la populaire émission Touche Pas à Mon Poste (TPMP) sur C8 . L’un des chroniqueurs – Jean Michel Maire – qui n’est pas connu pour son respect des femmes, a osé embrasser le sein d’une invitée.

L’homme qui a bâti sa réputation sur son « zizi » et ses problèmes de locution, a montré le pire visage de la télé.

Croyant que la femme – au physique de Bimbo- ne méritait pas un traitement convenable, il a émis ce geste vulgaire et a suscité une vague d’indignation.  Dès le lendemain, l’association « Osez le féminisme » a exprimé « sa profonde colère », et dénoncé une agression sexuelle. La ministre des familles Laurence Rossignol a annoncé de son côté avoir saisi le CSA, comme plus de 500 personnes.

Tristes séquences pour les femmes. Ces hommes irrespectueux n’ont pas saisi les conséquences de leurs actes, le mauvais exemple qu’ils donnent aux jeunes téléspectateurs et l’image pathétique qu’ils offrent au monde.

 

Mots clés:
· · · · · · · · ·
Catégorie de l'article:
Pure FLOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.