Une faute d’orthographe conduit à une descente de police

Cette histoire saugrenue est intimement liée à une simple faute d’orthographe commise par un petit garçon britannique de 10 ans qui au lieu d’écrire « I live in a terraced house» (je vis dans une maison mitoyenne) a inscrit sur sa copie « i live in a terrorist house » (je vis dans une maison terroriste). Oh la grosse erreur! Le pauvre ne s’attendait certainement pas à ce que cette faute se transforme en véritable calvaire puisque cette erreur n’est pas passée inaperçue et que son enseignante n’a pas manqué de lancer l’alerte. C’est ainsi que la police a débarqué au domicile du jeune garçon pour l’interroger. Eh oui, l’enfant de 10 ans a dû se justifier en voyant les policiers inspecter la maison et l’ordinateur familial pour établir un éventuel lien avec une organisation terroriste. Depuis, l’enfant serait complètement traumatisé et n’oserait plus écrire un mot. Bien évidemment, le petit garçon est de confession musulmane et on nous épargne l’autre version s’il ne l’était pas. Celle qu’on devrait interroger c’est plutôt l’enseignante qui ne sait pas apprendre à ses élèves comment écrire correctement.

Mots clés:
·
Catégorie de l'article:
Pure FLOP · Pure Folie
Publié par:

Les commentaires sont fermés pour cet article.