Une carabine rose pour les filles, un fusil bleu pour les garçons

Etats-Unis – Tout comme l’industrie du tabac recherche des nouveaux fumeurs pour remplacer les anciens vieillissants, les fabricants d’armes recherchent des nouveaux tireurs à qui vendre leurs produits.

Cette nouvelle cible comprend les enfants, considérés comme des clients potentiels dès l’école primaire, à l’âge de 6 à 12 ans. L’objectif de ces puissants lobbys , dont la puissante National Rifle Association (NRA), est clair : Séduire ce jeune public en intensifiant les efforts marketing avec notamment la commercialisation d’une série de carabines 22 LR spécialement conçues pour les enfants, avec une gamme de tons vifs s’inspirant des crayons de couleurs.

Dans un pays où il ne passe pas une semaine sans que les autorités enregistrent un grave accident impliquant un enfant et une arme à feu, certains composantes de la société civile américaine continuent de tirer la sonnette d’alarme sur un fléau mortel puisque , rappelons-le, les armes à feu sont devenues la deuxième cause de mortalité infantile après les accidents de la route dans certains Etats.

C’est ce que révèle le rapport de 54 pages rédigé par le Violence Policy Center, une association de lutte contre les violences par armes à feu qui souligne, par ailleurs, que les petits Américains aiment jouer avec les armes à feu parce que les adultes les initient dès leur plus jeune âge.

En effet, au lieu d’offrir une peluche, une Barbie ou un jeu vidéo, de plus en plus de parents offrent à leurs enfants ces carabines à dessein fabriquées avec davantage de plastique, pour les alléger et renforcer leur attractivité auprès des bambins.

Des modèles de carabines "girly" pour les filles

Des modèles de carabines « girly » pour les filles

Le rapport épingle notamment le comportement de la National Rifle Association (NRA), le principal lobby des armes en Amérique, qui s’emploie à convaincre les parents d’offrir à leur progéniture un premier contact avec les armes aussi tôt que possible. Selon eux, mieux vaut commencer tôt! Cet « apprentissage » est stimulé par plusieurs facteurs dont l’abonnement au magazine «Junior Shooters» et l’accès aux équipements du jeune chasseur, dont la tenue de camouflage et d’authentiques carabines.

Un garçon essaie une arme pendant la convention annuelle de la National Rifle Association, à Houston, en 2013. Photo Associated Press

Un garçon essaie une arme pendant la convention annuelle de la National Rifle Association, à Houston, en 2013. Photo Associated Press

Selon l’AFP, un tiers des enfants américains habitent actuellement dans un foyer possédant au moins une arme. Deux millions d’entre eux vivent près d’une arme non sécurisée. Il n’est pas inhabituel aux États-Unis de faire tirer à balles réelles des mineurs de moins de 12 ans, malgré le risque que fait courir le recul de l’arme et malgré la faible appréhension du danger chez le jeune âge.

De nombreuses vidéos postées sur internet montrent des enfants utilisant des armes à feu durant des séances de tirs et confirment le culte des armes chez cette frange de la population.

Catégorie de l'article:
Pure FLOP
Publié par:

Les commentaires sont fermés pour cet article.