Un Britannique crée un site pour les polygames

Après les sites incitant à avoir un amant et à tromper son conjoint, une nouvelle « offre » souhaite promouvoir une pratique archaïque, rétrograde et sexiste : la polygamie. C’est un Britannique qui a initié ce projet controversé…

Il s’appelle Azad Chaiwala et c’est un Britannique musulman de 33 ans qui a créé deux sites : SecondWife.com et Polygamy.com qui font polémique au Royaume-Uni. En cause ? Ils proposent aux hommes mariés de se trouver une seconde ou une troisième épouse. Rien que ça!

Bien qu’étant ouverts à chaque homme souhaitant «égayer» son quotidien, les hommes musulmans sont les premiers visés par ces sites de rencontre plus que douteux.

second wife (2)

Interrogé par RT, le créateur explique qu’il essaye de remettre en question les comportements traditionnels, en précisant cependant que ces sites promeuvent la fidélité et permettent aux femmes d’être moins seules. «Cela ne pose problème à personne si vous avez une aventure d’un soir ou si vous payez une prostituée, ou si vous avez plusieurs copines ou maîtresses, ou encore si vous visitez un site pornographique ou un club de striptease. Je ne fais que dissiper les tabous, je crois que la polygamie est le dernier tabou qu’il reste aux hommes. Nous avons déjà toutes sortes de relations et celle-ci existe aussi».

second wife

Rappelons que la polygamie est interdite au Royaume-Uni et qu’elle est passible d’une peine de prison allant jusqu’à 7 ans. Cette pratique est également souvent interdite dans les pays musulmans tandis que certains ont adopté des mesures pour la restreindre et la décourager. Elle constitue une violation du principe de l’égalité entre homme et femme consacré par la déclaration universelle des droits de l’homme.

Le député musulman, Khalid Mahmood, a quant à lui qualifié l’aventure de «stupide» et a souligné que les femmes rentrant dans une relation polygame rejetaient les droits financiers auxquels elles ont normalement droit dans le cadre d’un mariage traditionnel, rapporte RT. « Cette manière de chercher une seconde femme est irrespectueuse pour les femmes, et n’utilise pas l’enseignement islamique de manière appropriée. Cela conduit à une relation qui se détériore entre le mari et sa première femme», a-t-il expliqué.

SecondWife.com a déjà recueilli 35 000 membres et Polygamy.com plus de 7 000 depuis l’année dernière.

Espérons que les autorités locales prendront ce phénomène au sérieux.

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
Pure FLOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.