Sexisme 2.0 : un site pour classer les étudiantes selon leur physique

Après la récente étude démontrant que les gens « beaux » ont plus de chance d’avoir du travail et d’être avantagés lors d’un entretien d’embauche, voici venu le temps des universités qui cultivent le culte de la beauté d’une manière plutôt contestable.

Il s’agit plutôt d’une initiative estudiantine entreprise par des étudiants de l’université Paris II Panthéon-Assas en France. L’idée, qui fait actuellement polémique, est la création d’un site, BestAssas.com, qui propose de classer les étudiantes (seulement les femmes) selon leur physique en offrant aux internautes l’occasion  de voter pour les 100 plus belles étudiantes d’une filière.  Pire, le site propose des photos avec la question laquelle trouvez-vous la plus jolie? » ainsi que la possibilité de poster un commentaire. Notons qu’aucune des filles visées par « ce classement » n’a donné son accord pour l’exploitation de ses photos sur le site.

Même si la page Internet n’est plus disponible, les critiquent fusent et plusieurs personnes dénoncent le sexisme derrière cette initiative dont l’Union nationale des étudiants de France à travers son président William Martinet.

tweet étudiant

Devant cette polémique, les fondateurs du site ont tenté de se défendre en réfutant tout sexisme et en affirmant vouloir créer l’équivalent masculin. Ils auraient également tenté, à travers leur initiative étrange, d’apporter un peu de gaieté dans la vie trop triste des étudiants de l’université. Charmante manière de le faire! Une belle fête mixte aurait suffit. D’ailleurs, c’est pas si sûr que l’un d’eux aimerait voir la photo de sa sœur analysée, commentée et notée sir internet sans son consentement. 

Rappelons que le plus grand réseau social au monde, Facebook, a commencé plus ou moins de la même manière puisque son fondateur Mark Zuckerberg a commencé par lancer Facemash, qui permettait de répertorier et classer les étudiants de la prestigieuse université Harvard selon leur beauté et leur sex-appeal. D’ailleurs, dans le film Facebook, The Social Network, on montre ce génie de l’informatique qui code un site Web qui compare des filles .

Serait-ce en s’inspirant de cette expérience que les jeunes Français ont lancé cette initiative douteuse? Pas si sûr!

Enfin, notons qu’une campagne de lutte contre le harcèlement sexuel, qui est une première dans les établissements du supérieur en France vient de voir le jour et que plusieurs universités dans le monde ont lancé des initiatives pour dénoncer et prévenir les actes inappropriés ou les plaisanteries d’ordre sexuel dont sont victimes les étudiantes .

Catégorie de l'article:
divertissement · Pure FLOP
Publié par:

Les commentaires sont fermés pour cet article.