Pervers : Des contes populaires revisités par le lobby américain des armes

Finie la version que nous connaissons du célèbre conte populaire Le Petit Chaperon rouge qui traversait la forêt avec dans son panier une galette et un pot de beurre. La fillette a désormais une carabine entre les mains !

C’est cette version bien plus trash qu’on trouve dans un conte publié sur le site de la NRA (National rifle association), le célèbre lobby pro-armes aux Etats-Unis.

Cette initiative plus que douteuse ulcère les militants contre les violences par armes à feu qui critiquent sévèrement l’auteure, Amelia Hamilton qui se présente comme une «patriote» et une blogueuse défendant les valeurs de «Dieu, la famille et le pays».

Dans le récit qu’elle a rédigé, la jeune héroïne parvient même à effrayer le loup en le visant avec sa carabine et sa douce grand-mère retranchée dans sa maison isolée est elle-même équipée d’un fusil à pompe.

Le Petit Chaperon rouge n’est pas le seul conte revisité. Amelia Hamilton s’est également attaquée à «Hansel et Gretel» qui se sont transformés en jeunes petits chasseurs accomplis, capables de faire mouche à chaque fois qu’ils croisent un chevreuil, un écureuil ou un lapin.

La gâchette est souvent utilisée dans ces versions et l’auteure n’hésite pas à malmener ce patrimoine via une opération marketing nauséabonde et perverse. Faut-il rappeler que l’an dernier, aux États-Unis, au moins 278 enfants ont blessé ou tué quelqu’un en déchargeant accidentellement une arme à feu, selon l’organisation Everytown for Gun Safety ?

Lire aussi : Etats-Unis: un garçon de quatre ans a tiré par accident sur sa mère

                    Une carabine rose pour les filles, un fusil bleu pour les garçons

Catégorie de l'article:
Pure FLOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.