Le harem est une « école de la vie » selon la première dame turque

Courtisane – Emine Erdogan, épouse du président turc islamo-conservateur, semble fantasmer sur le harem ottoman. Oui. Nous sommes bien en 2016.

C’est au lendemain de la journée de la femme que la première dame turque a fait une sortie très remarquée….et critiquée. Celle qui est actuellement marraine d’associations de femmes et de bienfaisance a donné sa version, très personnelle des harems. Selon elle, ces lieux seraient comparables à « une école de la vie ».

harem

Le Harem – Tableau de Juan Gimenez Martin (1855-1901)

Retransmise à la télévision turque, la sortie a fait énormément réagir, notamment sur les réseaux sociaux où les internautes sont nombreux à rappeler que l’autre utilité de ces lieux était bien le plaisir sexuel du sultan. Plaisir qui passait par l’asservissement de dizaines de femmes. Confidentes, favorites et esclaves sexuelles, ces dernières y recevaient une éducation littéraire, artistique ou pratique mais pour le seul bon plaisir du sultan, dont elles restaient la propriété. Aucune idée d’émancipation dans ce concept donc.

erdo

Erdogan a , de son côté, fait une autre sortie controversée cette semaine en déclarant que « la femme est avant tout une mère », et ce, lors d’une allocution donnée lors de la journée internationale de la femme. Quel timing!

Rappelons que la police a , dans le même temps, violemment dispersé plusieurs manifestations et rassemblements ,à Istanbul et à Ankara, qui voulaient sensibiliser l’opinion publique et attirer son attention sur la situation des femmes turques.erdo 3

Flop pour la première dame turque qui semble cultiver les paradoxes : S’afficher avec le top model Naomi Campbell, l’une des icônes de la femme libre , irrévérencieuse et provoc’ et promouvoir les harems, symbole de la soumission de la femme.

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
Pure FLOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.