La télé québécoise est vieille

En France, la présence d’anciennes figures emblématiques du Paf (paysage audio-visuel français) est devenu un sujet de débat. Ainsi, la pérennité audio-visuelle de célèbres animateurs,  bien connus des québécois,  à l’instar de Michel Drucker et de Jean-Pierre Foucault est désormais contestée par une frange des téléspectateurs désireux de rajeunir « leur télé ». Un sondage a même été effectué sur le sujet et le résultat paraît invraisemblable : Selon la moitié des personnes sondées, Michel Drucker ferait bien de prendre sa retraite et de laisser sa place à un plus jeune.

Cette histoire semble raviver une question qui se pose dans les sociétés comme le Québec où la population est vieillissante. Si certains dénoncent une forme d’âgisme (La discrimination envers les personnes âgées), d’autres voient en ce genre de débats une occasion d’évoquer le rôle des jeunes dans la société. Arrêtons le politiquement correct et prenons le cas de la télé québécoise. En la regardant, j’ai l’impression qu’elle s’adresse aux 65 ans et plus. Certaines émissions ont l’ambiance d’une maison de retraite tranquille en fin d’après-midi. Je regarde pas mal les télés étrangères et j’ai l’impression que notre télé est super vieille et démodée en termes d’image et de visages.

Ne parlons pas des chaînes d’infos ! Alors là, c’est vraiment une catastrophe. Comment voulez-vous qu’un jeune s’intéresse aux infos avec des présentateurs pareils? Le ton utilisé par ces présentateurs chevronnés est certes professionnel (ils ont bien eu le temps d’apprendre le métier et d’avoir une longue expérience) mais trop lyrique, pas assez dynamique, parfois moralisateur. Je vais peut-être me faire gronder par ma grand-mère (qui est fan absolue de Pierre Bruneau) mais je prends quand même ce risque. Alors vive la jeunesse à la télé!

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
divertissement · Pure FLOP
Publié par:

Les commentaires sont fermés pour cet article.