Gros malaise : un post provoque l’indignation

Québec – L’affaire a été relayée par plusieurs médias Québécois et provoque plusieurs réactions entre malaise, scandale et indignation  .

Tout a commencé avec un billet posté sur un site web qui prétend « parler de tout ce qui englobe la maternité avec humour et franchise ». Une contributrice portant le pseudo de « Annie Nonyme » livre un témoignage assez déroutant puisqu’elle confie s’être donnée du plaisir et même d’avoir eu des relations sexuelles avec son partenaire pendant qu’elle allaitait son bébé! Cette mère dit être « tannée de passer pour cochonne, une perverse ou une nymphomane ». Elle décrit cette pratique et n’hésite pas à donner quelques détails…dégueulasses.

Pour se justifier et expliquer aux lectrices du site ce « tabou », la mère a même utilisé des références scientifiques qui n’ont toutefois pas semblé convaincre bon nombre de mères….et d’internautes.

site maman

Ce post plus que douteux a provoqué l’indignation au point qu’une utilisatrice l’ait signalé à la Sûreté du Québec (SQ) en déplorant qu’il rendait banal la pédophilie féminine. La SQ a confirmé aux médias avoir été mise au courant et a assuré procéder à certaines vérifications. Le billet a été supprimé de la plateforme mais demeure toujours accessible à travers Google.

commentaire suppression post

Ce post a créé un véritable tollé sur les réseaux sociaux et l’incompréhension a été largement partagée entre les internautes indignés.  Face à cette tempête, les gestionnaires du site ont tenté de calmer le jeu en répondant aux nombreux commentaires exprimant le malaise de leurs auteurs.

Ainsi, un simple post s’est transformé en matière à débat. Cette pratique perverse nous fait une fois de plus remarquer que plusieurs tarés vivent parmi nous et qu’ils feraient mieux de se faire soigner. Un bébé est un trésor, un être fragile et non un complice sexuel !

 

 

 

 

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure FLOP
Publié par:

Les commentaires sont fermés pour cet article.