Egypte: une présentatrice condamnée à 18 mois de prison pour calomnie et atteinte à la vie privée

Il s’agit d’un jugement inédit qui concerne la présentatrice télé la plus populaire en Egypte, Riham Saïd, célèbre pour ses émissions à scandale et ses prises de position controversées.

Un tribunal correctionnel de Guizeh, en Egypte, l’a, en effet, condamnée à 18 mois de prison pour calomnie et atteinte à la vie privée ainsi qu’à une amende de 10 mille livres pour diffamation.

La journaliste avait diffusé durant son émission « Sabaya Khair » des images intimes et compromettantes piratées sur le smartphone d’une jeune fille agressée dans un centre commercial. La victime avait été giflée par un homme et la vidéo de cette agression avait fait le tour du net en scandalisant une bonne partie de l’opinion publique.

 Riham Saïd

Riham Saïd

Durant une interview, Riham Saïd avait pratiquement accusé la jeune fille d’avoir « allumé » l’homme par sa tenue provocante insinuant qu’elle méritait cette agression et qu’elle l’avait bien cherchée.

Pire, elle a souhaité enfoncer la victime en voulant prouver son comportement « léger ». Elle a ainsi diffusé des photos où on voyait la jeune fille en bikini ou dans des poses intimes avec son petit ami.

C’est la première fois qu’un tribunal égyptien prononce une telle peine pour calomnie et atteinte à la vie intime d’une jeune femme. Un jugement applaudi par plusieurs Egyptiens qui estiment qu’il a valeur d’exemple.

Riham Saïd 2

Notons que l’animatrice peut interjeter appel et si sa demande est acceptée, la peine sera suspendue jusqu’à l’issue du nouveau procès.

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
Pure FLOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.