Bourde : Un abonné innocent dénoncé à la police par son opérateur télécom

L’opérateur télécom français Numericable a fourni par erreur à la police et à la Hadopi l’identité d’un abonné qui s’est retrouvé ainsi soupçonné de centaines de délits.

Numericable est le principal câblo-opérateur de télévision et fournisseur d'accès à Internet par câble en France métropolitaine

Numericable est le principal câblo-opérateur de télé et fournisseur d’accès à Internet par câble en France

Pendant environ deux ans, cet abonné a été « identifié 1 531 fois pour délit de contrefaçon et inculpé 7 fois », et soupçonné dans une affaire de pédopornographie, écrit la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) dans un communiqué rendu public. Il a « en outre fait l’objet de nombreuses perquisitions à son domicile et de plusieurs saisies de ses équipements informatiques » .

Le géant du câble a fourni à la police et à la gendarmerie le nom de cette personne à sept reprises dans le cadre d’enquêtes pénales qui ont débouché sur des perquisitions de domicile. L’une de ces affaires concernait même des faits de pédopornographie. Mais une enquête préliminaire a démontré que le suspect était victime d’une erreur à répétition de Numericable.

Saisie au printemps 2015, la Cnil a alors découvert l’origine du calvaire de cet internaute : la gestion des réponses aux demandes des autorités est entièrement automatisée et tout cela est dû à un couac informatique.

C’est ainsi que l’un des abonnées s’est retrouvé automatiquement et par erreur livré à de multiples reprises aux autorités. Un cauchemar qui aurait pu continuer longtemps sans l’intervention de la Cnil. Numericable n’a, en effet, rectifié cette erreur qu’après avoir été mise au courant du dysfonctionnement, a souligné France 24.

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure FLOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.