Alarmant : l’affligeante roulette sexuelle prend de l’ampleur

Le phénomène est à la fois inquiétant et effrayant. La presse espagnole a évoqué une nouvelle pratique d’une gravité extrême : la « roulette sexuelle », des orgies durant lesquelles s’exposer au VIH serait une façon de piment son quotidien et de sortir de la routine.

Barcelone voit une partie de sa jeunesse s’adonner à des orgies sans protection. Dans le groupe, un porteur du VIH est censé faire flirter ses camarades avec le risque.  Dans ce sanctuaire de la fête, les limites semblent dépassées. Equinox, un média français de Barcelone, explique que plusieurs adolescents habitant dans la ville organisent des orgies sexuelles sans préservatifs.

Pour pimenter le tout, ils rajoutent dans le groupe un individu infecté par le virus du sida. L’objectif ? Se mettre en danger et jouir de la sensation. Le concept est inspiré d’un autre jeu macabre : la roulette russe.

ados-0

«Certaines fêtes n’acceptent que des porteurs du virus, tandis que d’autres proposent des comprimés bleus censés prévenir la contraction du virus, des médicaments non prescrits en Espagne et donc achetés au marché noir», indique Equinox.

Ce nouveau jeu pervers fait déjà des dégâts. La radio locale Cadena Ser a rapporté mi-avril que l’Hospital Clínico y Provincial de Barcelona recevait de plus en plus le même type de patient. Cette institution médicale accueillerait quotidiennement des centaines de personnes à la recherche d’information sur le sida. Pire, 4 500 personnes seraient traitées pour la maladie dans ses locaux.

Les «roulettes sexuelles» seraient responsables d’une augmentation des cas d’hépatites C, de chlamydia et de «chaude-pisse». La syphilis aurait même fait son retour.

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure FLOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.