Une radio propose un service de censure à la demande

Certains auditeurs n’aiment pas entendre les « fuck », « motherfucker » et autres « bitch » à la radio. En temps normal, on leur demande de changer de chaîne ou de mettre une musique de leur choix , mais une radio a décidé de leur donner un peu plus de pouvoir…

Dash Radio , un service américain de radios en ligne,  propose désormais à ses utilisateurs de choisir s’ils veulent entendre des « motherfucker », des « fuck » et des « bitch » dans les chansons qu’ils écoutent.

fille-musique-2

Il s’agit donc d’une service basé sur la censure à la demande. Les utilisateurs Dash Radio peuvent ainsi , en un clic, basculer de la version originale (fidèle à toute l’oeuvre) à celle entrecoupée de bips ou de mots déformés pour ne pas agresser et choquer leurs oreilles.

Selon The Verge, Dash Radio, qui a déposé un brevet pour son invention, a installé sur ses applications et son site web, un bouton qui permet de choisir la version censurée ou non et de passer librement de l’une à l’autre en un seul clic.

Concrètement, il suffit de choisir entre « Explicit » (la version originale contenant les gros mots) ou opter pour « Hold for Censored » (la version censurée).

dash-radio

Capture d’écran The Verge

Notons qu’aux Etats-Unis, toutes les chansons qui contiennent des insultes ou des gros mots sont accompagnées du fameux logo « Parental Advisory – Explicit lyrics » qui met en garde les parents sur la présence de « paroles explicites ».

parental-advisory-explicit-lyrics

Les télés et les radios peuvent ainsi choisir entre les versions originales ou ajouter leurs propres « bip » tandis que les médias hertziens terrestres ne peuvent que diffuser la version épurée.

Mots clés:
· · · · ·
Catégorie de l'article:
Pure Délire
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.