Une équipe de télé australienne accusée d’avoir kidnappé deux enfants à Beyrouth

Cette affaire médiatico-juridico-politique fait actuellement un grand bruit et s’est transformée en mauvais feuilleton dont les protagonistes sont une famille déchirée, un média sans scrupules et une  » agence privée de récupération d’enfants »…

L’affaire est sordide et suscite une vive polémique.  La justice libanaise vient , en effet, d’accuser neuf personnes d’avoir enlevé deux enfants mineurs sous la menace d’armes, d’avoir mis en danger leur vie et de leur avoir fait du mal. Parmi les personnes arrêtées, on trouve leur mère d’origine australienne, Sally Faulkner.

liban-australie-1

La mère avec ses enfants

Une source sous couvert d’anonymat a indiqué à l’agence AFP que la justice a inculpé neuf personnes arrêtées, dont des Australiens et d’autres étrangers, pour rapt de mineurs. D’après cette source , quatre journalistes de l’émission australienne 60 Minutes font partie des personnes inculpées.

Ils ont été arrêtés au début du mois d’avril alors qu’ils filmaient une opération de récupération de deux enfants  (un garçon de 3 ans et une fille de 5 ans) , menée par une agence privée.

Le père avec ses enfants

Le père avec ses enfants

Alors qu’ils devaient prendre le bus pour se rendre à l’école à Beyrouth avec leur grand-mère,  cette dernière a affirmé aux autorités avoir été frappée à la tête par les ravisseurs. Selon la source de l’AFP, «ils voulaient s’enfuir dans un paquebot dont le capitaine est membre d’une agence privée de récupération d’enfants».

La mère des enfants a affirmé pour sa défense que son ex-mari libanais avait refusé de laisser leurs petits rentrer en Australie après leurs vacances au Liban.

Amoureux hier, ils se déchirent aujourd'hui

Amoureux hier, ils se déchirent aujourd’hui

Devenue une affaire nationale, le Premier ministre de l’Australie a assuré que les accusés recevaient tout le soutien consulaire en ajoutant que l’Australie respectait les lois libanaises, le droit du Liban de mener une enquête sur des actions illicites et de poursuivre les délinquants.

Affaire à suivre.

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.