Un sportif américain boycotte l’hymne national pour dénoncer le racisme

Un célèbre joueur de football américain est au cœur d’une controverse en refusant de se lever lors de l’interprétation de l’hymne national américain, vendredi, avant un match préparatoire contre les Packers de Green Bay. Le sportif déteste ce que représente en partie pour lui le patriotisme américain.

Lorsque l’hymne national a retenti, vendredi 26 août,  juste avant le match de pré-saison entre les 49ers de San Francisco et les Packers de Green Bay, l’ensemble des joueurs se sont levés, sauf un… Contrairement à la tradition, le quaterback de l’équipe de San Francisco Colin Kaepernick ne s’est pas mis debout le regard tourné vers la bannière étoilée. Il a tout simplement refusé de quitter son siège.

Colin Kaepernick 2

Colin Kaepernick

«Je ne vais pas me lever et afficher de la fierté pour le drapeau d’un pays qui opprime la communauté noire et la population de couleur, a justifié Kaepernick en entrevue avec NFL.com, samedi. Pour moi, c’est plus que gros que le football et ce serait égoïste de faire autrement.» «Il y a des cadavres dans la rue et des gens qui sont payés pour s’en aller et s’en tirer» a ajouté ce métis adopté par des parents blancs.

Les 49ers n’ont pas nécessairement sanctionné le geste de leur quart-arrière, mais ne l’ont pas décrié non plus.

«L’hymne national sera toujours une portion spéciale d’une cérémonie d’avant-match, a commenté l’organisation par voie de communiqué. C’est une chance d’honorer notre pays et de réfléchir sur la liberté dont nous profitons comme citoyens.» «En respectant les principes américains de liberté d’expression et de religion, nous reconnaissons le droit d’un individu de choisir de participer ou non à la célébration de notre hymne national.»

Son geste n’a pas plu à tout le monde. Des Américains ont demandé à son équipe et à la Ligue nationale de foot américain (NFL) de le suspendre voire de le licencier. Certains fans de l’équipe des 49ers ont même brûlé son maillot, arguant qu’il avait manqué de respect envers son pays.

joueur foot us

D’autres ont cependant soutenu ce geste qu’ils ont qualifié de « courageux » et salué l’engagement du joueur. Sur le site de la radio NPR, l’ancien journaliste du New York Times Bill Rhoden fait le même parallèle avec la légende de la boxe, décédée il y a quelques mois et le comportement militant de Colin Kaepernick : « L’essence même de la vie d’Ali était la protestation. De nombreux jeunes athlètes commencent à regarder en arrière et à prendre exemple sur son attitude. »

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.