Un journaliste du Guardian bidonnait ses articles et inventait ses témoins

Cette affaire éclabousse l’un des quotidiens les plus prestigieux du Royaume-Uni et les plus réputés au monde. The Guardian se retrouve au cœur d’un scandale car l’un de ses journalistes a bidonné bon nombres de ses articles…

Dans ses chroniques , Joseph Mayton déformait ses récits et insérait dans ses reportages des propos de personnes inexistantes. Ce journaliste confirmé était correspondant pour The Guardian depuis 2009 et vivait en Californie. C’est de là qu’il faisait parvenir au journal ses chroniques.

Après 6 ans de collaboration, The Guardian a reçu une plainte concernant Jospeh. Le journaliste y était accusé d’avoir inventé des témoins cités et des commentaires pour ses textes. On lui reprochait également de parler d’événements où les organisateurs ne l’ont jamais croisé. Pour vérifier ces propos graves, le quotidien a recruté un  fact-checker indépendant pour passer au peigne fin l’ensemble des productions du journaliste. Et c’est là que la supercherie a été découverte.

Au terme de l’expertise, il s’est avéré que la plupart des « personnes » citées et interrogés par Joseph Mayton n’existaient pas. De plus, il avait prétendu à plusieurs reprises se trouver dans des endroits où il ne s’était pas rendu.

Face à la polémique le quotidien a révélé hier avoir supprimé de son site des articles signés de Joseph Mayton . Pour le moment, le journaliste a nié en bloc ces accusations. Selon Sputnik, il n’a réussi à fournir aucun enregistrement, ni courrier, ni autre preuve susceptible de confirmer qu’il avait réellement contacté les personnes évoquées dans ses articles.

Les internautes réagissent à cette polémique et n’épargnent pas le journaliste qui a trompé les lecteurs.

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.