Un groupe de Youtubeurs anglais finit en prison

Adepte de caméras cachées, le groupe britannique TrollStation a dépassé les limites de l’acceptable lors du tournage d’une vidéo en juillet 2015. Quatre de ses membres viennent d’être condamnés à de la prison ferme…

Avec leurs 723.000 abonnés sur YouTube, le groupe britannique TrollStation a décidé de dépasser les limites en juillet 2015 lors du tournage d’une vidéo devenue virale. Il s’agit d’un faux braquage à la National Portrait Gallery et un faux kidnapping à la Tate Gallery, à Londres. Collants opaques sur la tête, ils ont  semé la panique dans la foule, tentant de s’enfuir avec quatre fausses œuvres. On peut les voir sur-jouer la maladresse au cours de cette parodie de hold-up, souligne 20minutes .

Apparemment, le mauvais gag n’a pas fait rire le tribunal londonien devant lequel ils ont comparu. Selon la justice locale, TrollStation est « un groupe qui trouve amusant de réaliser des actions sur le public avant de les diffuser sur internet, YouTube en particulier. Les accusés assurent qu’il s’agissait d’une blague. Mais leur sens de l’humour est tordu et immature ». A la National Portrait Gallery en particulier, une femme s’est évanouie de peur au milieu de la foule paniquée.

Le groupe britannique TrollStation est un habitué des problèmes avec la justice : son  fondateur est déjà en prison depuis mars pour une autre mauvaise farce, et ce, pour 9 mois de prison. Les 4 accusés ont plaidé coupables pour avoir un allègement de leurs peines, qui vont de 4 à 5 mois de prison.

L’une de leurs « expériences sociales » avait, par ailleurs, mal tourné en novembre dernier. Il s’agissait d’une simulation d’un acte d’agression sexuelle dans le métro londonien. Ce que les passagers ne savaient pas, c’est qu’il s’agissait d’une mise en scène. Une bagarre avait démarré et les comédiens ont été obligés de prévenir qu’il s’agissaient bien d’une caméra cachée.

Catégorie de l'article:
divertissement · Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.