Un ex-enseignant pervers sexuel dénoncé par sa fille

Une jeune québécoise a découvert, en rendant visite à son père, à La Tuque, que ce dernier détenait dans son ordinateur de la pornographie juvénile. Il s’agissait de photos et de vidéos mettant en scène des fillettes de 5 à 12 ans dans des postures hard mais également d’autres fichiers aussi choquants et indignes. La fille a appelé la police pour dénoncer son père pervers et la perquisition qui a eu lieu suite à cet appel a permis de saisir 300 vidéos et plus de 38 000 fichiers de pornographie juvénile!

Le pire est à venir : ce pervers de 58 ans – qui s’appelle Marc Duschenes- était en fait un ex-enseignant ayant passé sa carrière dans une école secondaire de La Tuque.  Oui, il côtoyait des jeunes filles tous les jours. Il s’adonnait également à des jeux de rôles sur le web, avec d’autres vieux internautes, en se faisant passer notamment pour une petite fille de 5 ans victime d’agressions sexuelles. Les dangereuses pulsions sexuelles du pervers lui auraient valu une peine bien plus ferme accompagnée d’un long suivi psychologique pour essayer de soigner ces déviances sexuelles dans d’autres pays! Faut-il rappeler que les exemples de récidive dans ces cas ne manquent pas? Pourquoi dans d’autres pays et pas chez nous? Parce que chez nous, le pervers s’en sortira apparemment : la Couronne demande, actuellement, une peine d’emprisonnement de 15 mois contre 7 mois pour la défense! En plus, l’accusé paye un médecin de sa poche et ne bénéficie d’aucun suivi psychologique! Vous pensez vraiment qu’un homme qui se délecte devant des photos de fillettes de 5 ans attachées sera un bon et honnête citoyen aussi rapidement?

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Les commentaires sont fermés pour cet article.