Tacle 2.0 : Edward Snowden ironise sur les propos de François Hollande

Suite aux révélations fracassantes des « Panama Papers », François Hollande a émis, en marge d’un déplacement, une citation que lui attribue iTélé et qui a été remarquée par certaines observateurs : « Il faut protéger les lanceurs d’alerte, ils font un travail utile et prennent des risques ».

Cette déclaration n’est pas passée inaperçue et le célèbre lanceur d’alerte Edward Snowden a retweeté iTélé avec pour simple commentaire, un mot français : »Vraiment ? ». Cette courte interrogation est porteuse d’un message subtil et ironique.

Le lanceur d’alerte a , en effet, confronté le chef de l’Etat à ses propres contradictions puisque, faut-il le rappeler, le président français n’a pas bougé le petit doigt pour aider Edward Snowden lorsqu’il avait dû fuir les Etats-Unis après ses révélations sur la surveillance massive orchestrée par la NSA.

La classe politique s’était, à l’époque, déchirée concernant son accueil et l’asile politique en France n’a pas été accordé à Snowden qui s’est donc réfugié en Russie. C’est d’ailleurs le même cas pour le fondateur de WikiLeaks,  Julian Assange,  qui constitue le premier grand instigateur des lanceurs d’alertes sur la Toile. Ce dernier avait également essuyé un refus de la part des autorités françaises qui ont refusé de lui accorder l’asile , et ce, 45 minutes seulement après la « réception » de sa demande, comme l’avait souligné le lanceur d’alerte dans un récent épisode du Supplément de Canal +.

La France, qui a notamment accueilli le dignitaire religieux chiite Rouhollah Mousavi Khomeini en 1978, a donc définitivement rompu avec sa tradition de pays d’accueil. Et ce « vraiment? » lancé par Edward Snowden est un rappel acide.

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.