Sniffer de l’air pur, nouvelle activité en Chine

Ce n’est un secret pour personne : La chine est extrêmement polluée. Cette situation a  donné quelques idées de commerces lucratifs à des entrepreneurs chinois qui comptent profiter de cette « aubaine ».

C’est ainsi que le smog qui sévit dans plusieurs villes du pays, a permis de développer le commerce de vente d’air pur. Ce marché est même en pleine expansion et la commercialisation des sachets d’air pur fait mouche.

Si les habitants des centres urbains se plaignent d’étouffer sous un nuage de pollution permanent nuisible et dangereux, ils peuvent désormais se procurer des bouffées d’air frais dans les commerces.  Ainsi, au lieu de se rendre dans les villages et villes moins pollués pour chercher de l’air pur, les citadins offusqués peuvent acheter des sachets à sniffer.

L’innovation s’invite également au niveau de cette marchandise puisque certains sachets vendus contiennent des pétales de fleurs. Si le produit séduit les acheteurs, cette initiative n’est pas la première qui espère solutionner le problème de la pollution vécue par les chinois.

C’est le cas de l’entreprise Vitality Air qui a envahi le marché chinois l’année dernière avec des bouteilles d’air pur en provenance du Canada et qui a pu écouler 500 bouteilles en quatre jours. Les expéditions sont désormais passées à la vitesse supérieure avec 4000 bouteilles acheminées.

Un autre cas peut être cité ; celui des drôles de canettes lancées par l’excentrique milliardaire chinois Chen Guangbiao il y a 3 ans dont le but était de humer de l’air épuré des particules toxiques qu’ils respirent au quotidien et qui est directement prélevé dans la province du Yunnan. Distribué dans des canettes semblables à celles utilisées pour les sodas, ces produits se déclinent en différentes saveurs avec des noms aguicheurs et insolites.

Mots clés:
· · · ·
Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.