Médecine traditionnelle ou moderne : le sort qui divise le net chinois

Xu Ting avait partagé son combat contre le cancer sur les réseaux sociaux chinois. Très populaire , cette jeune actrice avait refusé le traitement à la chimiothérapie en optant pour de la médecine traditionnelle chinoise. Elle a , hélas, perdu son combat…

Avertissement : cet article contient des images pouvant heurter la sensibilité.

Voici Xu Ting. C’était une actrice chinoise de 26 ans et elle est décédée, comme beaucoup de gens, d’un cancer. C’est en juillet qu’elle a appris la terrible nouvelle : elle était atteinte d’un lymphome non hodgkinien, une forme de cancer qui est couramment traité par la chimiothérapie et la radiothérapie.

xu-ting

Si certains médias anglophones parlent de son cas, c’est parce qu’il y a matière à débat. Cette jeune artiste avait , en effet, refusé la chimiothérapie au profit de la médecine traditionnelle chinoise et elle avait partagé les moindres détails de combat contre la maladie sur Weibo (le twitter chinois).

Elle n’arrêtait pas de promouvoir les bienfaits de la médecine dite douce ou alternative en postant des publications régulières. Certains étaient carrément trash. Sa souffrance était visible et les séquelles physiques désolantes.

twert-actrice-chine-3

Capture Weibo

twert-actrice-chine-2

Capture weibo

twert-actrice-chine

Capture weibo

Cette jeune actrice vivant à Pékin avait donc opté pour la médecine traditionnelle chinoise et partagé ses douloureuses séances d’acupuncture et de ventousothérapie sur le net . Elle a également eu recours au « gua sha », une méthode qui consiste à frotter l’épiderme pour faire affleurer le sang sous la peau.

twert-actrice-chine-4

Capture Weibo – la méthode de la ventousothérapie

Hélas, ce traitement s’est avéré inefficace. Son état s’est tellement détérioré à la mi-août qu’elle a été transportée à l’hôpital où elle a eu recours à une chimiothérapie de dernière chance.

Le 7 septembre , Xu Ting est décédée et sa mort a lancé un débat sur la pertinence de son choix. Pour sa famille, l’erreur est entièrement imputableau guérisseur tandis que certains sont convaincus qu’elle aurait pu guérir avec le traitement à la chimiothérapie. Les avis divergent et les réponses demeureront toujours inconnues.

Ce qui est sûr, c’est que le sort de cette jeune femme s’est joué en 2 mois. Il divise, aujourd’hui, l’opinion publique chinoise entre adeptes de la médecine traditionnelle chinoise et ceux qui croient en la médecine moderne.

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.