L’Iran traque les femmes non voilées sur Instagram

Elles sont accusées de propagation de « culture anti-islamique » pour avoir publié des photos de femmes non voilées sur Instagram. Huit personnes liées au milieu de la mode ont été arrêtées en Iran.

L’opération porte un nom à la fois ridicule et effrayant. « Araignée II » est le fruit de la justice iranienne  et sert à traquer les internautes locaux.

Elle a identifié au total 170 personnes qui géraient des pages sur Instagram, dont 59 photographes et maquilleurs, 58 mannequins, 51 responsables de maison de couture, d’après un communiqué officiel. Selon les autorités locales chargées de la cybercriminalité, 20 % du réseau Instagram iranien est contrôlé par les milieux de mode.

instagram iran 0

Selon ce communiqué rapporté par les agences de presse, 60 % des utilisateurs iraniens d’Instagram suivaient ces pages dans un pays où Facebook et Twitter sont interdits. Les personnes arrêtées « propageaient un contenu immoral et une culture anti-islamique », notamment des photos de mannequins non voilées, a-t-il ajouté. C’est, selon lui, le devoir de la justice « d’agir contre ceux qui commettent de manière organisée de tels crimes ».

instagram iran 1

Selon le Daily Mail, ce couple a dû fuir l’Iran qui lui reprochait ses photos « compromettantes »

Dimanche, la télévision d’Etat a diffusé en direct une émission dans laquelle un mannequin, Elham Arab selon les médias expliquait « volontairement » devant le procureur de Téhéran qu’elle regrettait ses actes.

Elle regrettait notamment la publication de ses photos non voilée sur les réseaux sociaux, et conseillait aux Iraniennes de ne pas commettre la même « erreur ».

instagram iran

Plus récemment, le Corps des Gardiens de la révolution islamiques’est dit préoccupé par la popularité de Kim Kardashian sur Instagram. Selon « Vanity Fair », la starlette ne serait autre qu' »une espionne » travaillant pour la plateforme, qui entend ainsi « cibler les jeunes et les femmes » afin de les corrompre avec un modede vie en contradiction avec l’islam.

Se raser pour militer

Mais certaines Iraniennes ont trouvé une solution pour contourner la nécessité de porter le voile aussi bien dans la vraie vie que sur les réseaux sociaux : se raser la tête. Cette initiative incroyable est l’oeuvre d’une femme qui souhaitait en premier lieu vendre ses cheveux au profit d’enfants atteints d’un cancer. Mais son geste a rapidement pris une tournure militante.

Cette Iranienne a, selon le Huffington post,  envoyé sa photo au groupe Facebook My Stealthy Freedom qui publie régulièrement des photos et des vidéos de femmes iraniennes qui luttent à leur manière contre l’obligation du port du voile en ajoutant ce texte: « J’ai vendu mes cheveux pour aider ces adorables petits anges atteints de cancer. Quand je sors dans la rue, je me dis ‘Pas de cheveux, pas de police des mœurs!’ Ceux qui me disent toujours de me voiler les cheveux n’ont plus aucune bonne raison de m’arrêter à présent. »

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
divertissement · Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.