L’énorme erreur médiatico-policière révélée par le petit journal

La célèbre émission Le Petit journal de Canal + a parlé de cette erreur « grave » et « énorme » dans son épisode du jeudi 31 mars.

« Il s’agit probablement de l’une des erreurs médiatico-policières qui se déroulent sous nos yeux » a indiqué Yann Barthès en ouverture de l’émission. Et pour cause, l’affaire concerne une information qui fait la Une de toute la presse depuis une semaine.

L’arrestation de Reda Kriket à Boulogne-Billancourt en région Île-de-France a eu lieu en fin de semaine dernière. L’homme a été mis en examen hier et est suspecté d’avoir préparé un attentat imminent en France.

La problème se situe au niveau des photos utilisées par les médias pour montrer Reda Kriket : un cliché en noir et blanc a été largement utilisé et un autre en couleurs qui a notamment été diffusé lors du JT de TF1, hier.

reda-faux

 reda-kriket

L’énorme erreur est claire et énorme : L’un des deux individus n’est pas Reda Kriket puisque les photos ne désignent pas le même homme !

La « bonne » photo est celle en noir et blanc, ce qui signifie que l’autre appartient à un homme, qui jusqu’à preuve du contraire est innocent, qui a vu sa tête placardée dans les journaux télévisés en étant traité de terroriste. La presse écrite est également tombée dans le piège et c’est terrible. Parmi les médias, le JDD, VSD, Marianne, Le Parisien, Europe 1 et bien d’autres médias prestigieux ont commis cette erreur.

L’origine de la bourde 

Selon le Petit Journal, c’est une erreur des services du ministère de l’intérieur qui a diffusé une affiche contenant une alerte destinée à la police avec les bonnes informations mais avec la mauvaise photo. Ce qui veut dire que les flics cherchaient le mauvais homme!

affiche-reda

L’homme qui n’est pas Reda Kriket habite à Courbevoie et le petit journal a décidé de préserver son identité. La police a confondu deux fiches et a ainsi utilisé le visage d’un homme qui n’a probablement rien à voir avec cette affaire.

L’homme pourrait porter plainte contre l’Etat et les médias. Affaire à suivre.

 

 

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.