Le « voyeurisme chirurgical » en plein essor aux Etats-Unis

Une nouvelle tendance est en train de faire fureur aux Etats-Unis  : plusieurs chirurgiens esthétiques américains sont devenus des vedettes du web en publiant des vidéos et photos d’eux dans la salle d’opération…

Des chirurgiens plastiques font actuellement fureur auprès des 18-32 ans en diffusant en direct leurs opérations sur Snapchat. Après le succès des dermatologues avec leurs vidéos montrant des points noirs et des boutons disgracieux qui explosent, des spécialistes semblent gagner du terrain sur Internet.

Le New York Post relayé par Mashable cite l’exemple de Matthew Schulman, « nycplasticsurg » sur Snapchat, qui réunit « un million de vues chaque jour » . Il a commencé à publier ses vidéos il y a un an, et en poste désormais 7 à 8 par semaine  : « Je cherchais une plateforme pour montrer la chirurgie esthétique d’une manière réaliste, et pas sensationnaliste ou glamour comme c’est souvent fait à la télévision », indique-t-il.

Le spécialiste publie ensuite ses images sur YouTube. C’est ainsi que Jennifer,  une enseignante à Manhattan âgée de 28 ans, qui a subi une opération d’augmentation mammaire s’est retrouvée, avec son consentement, sur Youtube alors qu’elle passait sous le bistouri.

Une autres sensation du Net. Le Dr. Miami, alias Michael Salzhauer, chirurgien plastique à Miami, est le premier à avoir utilisé Snapchat en temps réel pendant ses opérations. « Il a même une bande-son dans sa salle d’opération et est connu pour ses pas de danse devant l’objectif », raconte le New York Post.

En mai dernier, le Dr. Schulman est allé encore plus loin en acceptant de filmer une opération de retrait d’excès de peau en Facebook Live sur la page de Buzzfeed. Cet « événement » a fait 1 million de vues. Pourquoi ce succès ? Le quotidien américain avance que le « voyeurisme chirurgical » a connu un essor dans les années 2000 avec la sérieNip/Tuck.

Et le recours par ces spécialistes au web est un bel argument marketing. Environ 10 millions d’Américains ont recours à une opération de chirurgie esthétique chaque année, et les médecins connectés ont bien compris qu’ils ont un public….qu’il faut aller chercher.

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.