Le procès « YOLO » de Nabilla et ses répliques étonnantes

La starlette franco-suisse de télé-réalité Nabilla Benattia a été jugée ce jeudi en France pour avoir poignardé à deux reprises son compagnon Thomas Vergara en 2014. Elle a souhaité « s’exprimer sur tout ». Et elle l’a fait…

C’est probablement l’un des procès les plus suivis sur les réseaux sociaux.

Plus de 2 millions d’abonnés sur Twitter, légèrement moins sur Instagram, 1,1 million de « J’aime » sur Facebook… Nabilla Benattia, 24 ans, est une grande utilisatrice des réseaux sociaux. Et n’a pas manqué de le faire savoir, même le jour de son procès. Et la starlette a tout partagé avec ses nombreux followers. Certains internautes se sont demandés si la jeune femme réalisait la gravité de ses actes et de sa situation. Nabilla apparaissent, en effet, très détendue. Trop même…

La jeune femme a ainsi commencé sa journée sur Snapchat, en postant une mention « Direction le Tribunal ». Les journalistes présents sur place ont tout suivi et tout partagé sur les réseaux sociaux.

Dans les comptes rendus du procès, on apprend que la jeune femme a passé le plus clair de son temps son téléphone à la main, alors même qu’elle encourt une peine de sept ans d’emprisonnement et 100.000 euros d’amende.

Nabilla a continué à jouer à la touriste excitée avec son téléphone pendant la pause, avec des photos du tribunal publiées sur Snapchat…toujours avec La Duke Face pour un bon selfie.


Le feuilleton a continué et on pouvait suivre ce procès ultra-médiatisé, minute par minute…

Mais, selon le site 20minutes,  ce sont surtout les réponses qu’elle a données aux magistrats qui ont décontenancé son audience, entre des réparties absurdes et une référence à son célèbre « Non mais allô quoi ? ».

Notons que le verdict a été dévoilé : Huit mois de prison ferme requis contre la starlette.

Nabilla et Thomas Vergara s’étaient rencontrés en 2013 dans le cadre de l’émission « Les anges de la télé-réalité ». Considérée par ses critiques comme l’archétype de la vacuité, Nabilla a accédé à la célébrité grâce à l’expression « Non mais allo, quoi! », prononcée la voix traînante et le ton un tantinet vulgaire, plébiscitée par les internautes et détournée par des publicitaires.

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.