Le père du tueur d’Orlando s’est autoproclamé président de l’Afghanistan

Le père de l’auteur de la tuerie d’Orlando est une personnalité complexe et visiblement bizarre. L’homme, fervent nationaliste, s’est autoproclamé président de l’Afghanistan et poste des vidéos plutôt étranges sur les réseaux sociaux…

Seddique Mateen est le père du tueur Omar S.Mateen, l’homme qui a ouvert le feu dimanche 12 juin dans un club gay d’Orlando en Floride, faisant plusieurs morts. Il a publié dans la matinée de lundi une vidéo sur sa page Facebook, dans laquelle il exprime sa « tristesse » en assurant qu’il ne savait pas que son fils portait « tant de haine en lui ».

Dans son intervention aux allures d’allocution politique, Seddique Mateen se met en scène en costume cravate devant le drapeau afghan. Il explique qu’il ne comprend pas le geste d’Omar S. Mateen « en ce mois sacré de ramadan ».

Dans cette vidéo supprimée depuis de son profil mais qui a été recopiée par des internautes, il utilise des termes plutôt douteux et indique que « L’homosexualité… ceux qui font ça… Dieu les jugera. Mais ça n’est pas à nous, serviteurs de Dieu de s’en mêler ». Son discours est clairement homophobe et il utilise un terme péjoratif pour désigner les homosexuels en dari. Par ailleurs, l’homme se dit profondément triste. « Je suis très blessé et je l’ai exprimé aux Américains ».

L’homme qui vit aux États-Unis vit,  reste constamment connecté à son Afghanistan natal. Il s’auto-proclame président par interim de l’Afghanistan sur l’une de ses pages Facebook. En Floride,il a reconstitué un semblant de bureau présidentiel, avec un fond jaune et un drapeau afghan en place de choix. Dans l’une de ses nombreuses vidéos, on le voit en tenue militaire et se déclarant président de son pays natal.

Habitué des réseaux sociaux, il joue les éditorialistes politiques dans des vidéos et intervient dans une émission, le « Durand Jirga Show » sur la chaîne de télévision afghane Payam-e-Afghan .

Quelques heures avant la tuerie d’Orlando, il a condamné Daech dans une vidéo. « Daech n’apporte rien de bon en Afghanistan » et « Daech est l’ennemi des Afghans », assure-t-il. Mais dans une autre vidéo, il affirme son soutien aux Talibans afghans. Bref, la ligne politique de l’éditorialiste n’est pas aussi claire. Sa seule obsession constante : le Pakistan, qu’il hait et juge responsable de la propagation du terrorisme dans le monde.

Le jour de la fusillade, il postait l’image d’un tee-shirt vert qui le désigne comme président de l’Afghanistan.

Certaines vidéos encore existantes montrent le côté énigmatique et étrange de cet homme.

 

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.