«J’ai besoin d’aide» : la demande de Sophie Grégoire-Trudeau raillée sur le net

Après avoir affirmé qu’elle avait besoin de plus de personnel pour l’assister dans son nouveau rôle d’épouse de Premier ministre, Sophie Grégoire-Trudeau a provoqué un débat au Canada : caprice ou demande légitime ?

«J’ai trois enfants à la maison et un mari qui est Premier ministre. J’ai besoin d’aide. J’ai besoin d’une équipe pour m’aider à servir les gens», a récemment confié Sophie Gégoire-Trudeau au quotidien québécois Le Soleil . Des propos qui ne servent pas vraiment leur auteur car ils ont suscité une véritable polémique sur les réseaux sociaux.

Celle qui a créé le buzz en janvier en chantant lors d’une conférence a affirmé être totalement débordée par la charge de travail que lui impose son nouveau rôle de «première dame» : soutien à des œuvres de charité, discours, réponse aux nombreuses lettres qui lui sont adressées… Une seule assistante ne serait pas suffisante pour lui permettre de répondre à toutes les sollicitations.

Sophie Grégoire-Trudeau 2

Le couple Sophie Grégoire-Trudeau et Justin Trudeau

Mais en réclamant davantage de personnel, Sophie Grégoire-Trudeau a suscité une violente critique de l’opposition et les sarcasmes des internautes.  «Avec ce type de déclarations Sophie Grégoire-Trudeau nous montre qu’elle est déconnectée de la réalité des femmes canadiennes», déplore Niki Ashton, un député de l’opposition. Pour certains Canadiens, les réclamations de la première dame sont déplacées et chaque citoyen rêverait d’avoir du personnel à son service

Mais dans le même temps, toute une partie de la presse a choisi de défendre la première dame, comme le journal Toronto Star, qui a publié dans son édition du 15 mai un éditorial intitulé Sophie Grégoire-Trudeau devrait avoir toute l’aide dont elle besoin pour remplir son rôle, rapporte RT.com.

La twittosphère s’est aussi emparée du sujet, comme souvent avec humour et ironie, avec les hashtag #prayForSophie et #JesuisSophie, mais de temps à autres, elle s’interroge aussi sur la misogynie et le machisme qui pourrait animer certaines critiques.

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.