Enquête sur une agression homophobe : l’équipe du Petit Journal expulsée du Maroc

L’équipe enquêtait sur une agression homophobe au Maroc. Elle aurait filmé sans autorisation, mais aucune confirmation n’a pu être obtenue des autorités.

Selon le site en ligne Qushq, l’équipe de l’émission Le Petit Journal était arrivée dimanche dans la ville de Beni Mellal, où devait se tenir lundi le procès de deux homosexuels et de leurs six agresseurs. L’équipe de Canal+ a été arrêtée par la police lorsqu’elle a commencé à filmer des séquences sur le quartier où résidaient les deux homosexuels.

Martin Weil était l'envoyé spéciall du Petit Journal au Maroc

Martin Weil était l’envoyé spéciall du Petit Journal au Maroc

Le site Média 24 a, quant à lui, indiqué en citant des personnes qui accompagnaient l’équipe de Canal+, que les journalistes avaient été interrogés après leur interpellation. Une source officielle non identifiée citée par ce même site a précisé que l’équipe du Petit Journal avait été interdite de filmer, car elle ne possédait pas l’autorisation spéciale nécessaire pour les équipes de télévision étrangères n’étant pas accréditées au Maroc.

Une autre source autorisée au sein de Bangumi, la société de production de l’émission diffusée sur Canal+, a indiqué au média marocain telquel que « Martin a bien été expulsé et est rentré à Paris ». Ce dernier a dû quitter le Maroc à destination de la France le 4 avril.

Selon plusieurs témoignages relayés par les médias, lorsque les journalistes sont sortis de la voiture et ont commencé à poser des questions aux habitants, ces derniers ont commencé à pousser des cris. La police est arrivée, a demandé les papiers des journalistes et les a emmenés au poste.  « A peine arrivés à Beni Mellal, les deux journalistes ont été « dénoncés par des habitants du quartier qui soutiennent les agresseurs », a confié un journaliste de Canal+ à l’afp.

Leur sujet passera lundi soir au Petit Journal. Une vidéo de l’agression homophobe diffusée sur YouTube a été vue par des dizaines de milliers d’internautes. On y voit deux hommes dénudés, le visage en sang, se faire violemment agresser par un groupe de jeunes au milieu d’une salve d’insultes. La violence de cet acte a soulevé un tollé dans le milieu associatif marocain, a rappelé l’afp.

Des agressions filmées (Avertissement : images violentes et choquantes)

Ces autres vidéos montre l’agression d’un homme, vêtu d’une robe, présenté comme homosexuel à bord d’un taxi entouré par une quinzaine de personnes, dont certaines, portables au poing, prennent en photo leur victime. Sur la vidéo, on le voit clairement essayant de fuir, avant d’être rattrapé par une foule qui lui a assené coups de poing et de pied à la tête. Cette meute de personnes enragées a failli tuer un homme.

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.