Cette blogueuse a donné le top départ aux tweets relatant des agressions sexuelles

C’est un tweet qui a tout déclenché : lorsque l’auteure, actrice et bloggueuse Kelly Oxford a invité ses près de 750 000 abonnés sur Twitter à partager leur expérience d’agressions sexuelles, elle a ouvert les vannes d’un torrent de témoignages sur un sujet explosif aux États-Unis.

« Femmes, tweetez-moi vos premières agressions. Ce ne sont pas que des statistiques. Je commence moi-même : un vieil homme dans le bus m’attrape la « chatte » et me sourit, j’ai 12 ans ».

kelly-oxford-tweet

C’est avec ce message que la blogueuse canadienne installée à Los Angeles et vedette d’internet, a donné le top départ vers 22 heures vendredi.

Soit quelques heures après la diffusion d’une vidéo de 2005 dans laquelle le candidat républicain à la Maison-Blanche Donald Trump – déjà en difficulté chez les électrices pour des commentaires désobligeants sur des femmes – est enregistré parlant en termes grossiers des femmes qu’il convoite. Il se vante notamment de pouvoir « faire ce qu'(il) veut », parce qu’il est célèbre.

Une heure plus tard, la Canadienne de 39 ans récoltait déjà des milliers de témoignages et le mot-clic notokay (pas d’accord) enflammait la toile. Le lendemain, elle exprimait sa surprise face au flux ininterrompu de réponses défilant au rythme de 50 par minute, et dépassant largement le million.

Des messages de femmes surtout qui, parfois en toute pudeur, parfois avec des détails très crus, racontent comment un parent, un ami d’ami, un professeur ou un inconnu ont un jour abusé d’elles.

Mais aussi des hommes, victimes eux aussi de violences ou soucieux de prendre leurs distances avec le comportement de M. Trump.

Le rythme s’est ralenti, mais des témoignages arrivent toujours.

S’il est trop tôt pour savoir si le républicain pourra remonter la pente après sa chute dans les sondages à cause de la vidéo, cette affaire a attisé un débat au sujet des violences sexuelles qui a pris de l’ampleur aux États-Unis ces dernières années.

Avec AFP

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.