Bassesses républicaines II : Melania Trump et Heidi Cruz au centre d’un clash

Médiocrité – Encore une fois, le niveau des débats « politiques » entre les républicains est en chute libre. Seul le ton est monté puisque les deux principaux candidats à la primaire américaine viennent de se clasher par réseaux sociaux interposés.

Après les montages débiles et enfantins voici venu le temps des menaces utilisant les épouses.

Tout a commencé lorsqu’un groupe non affilié à Ted Cruz se nommant «Make America Awesome»a financé des bannières sur Facebook reprenant une photo de celle qui s’appelait encore Melania Knauss pour le magazine GQ, datant de 2000, et où elle se prélasse nue sur une fourrure étalée sur le lit de l’avion privé de son petit ami milliardaire, de 24 ans son aîné, rappelle l’AFP. Des menottes relient son poignet gauche à une mallette. Notons que Donald Trump a épousé l’ancien mannequin, d’origine slovène, en 2005.

melania trump

 

«Nous vous présentons Melania Trump, votre prochaine Première dame. Sinon vous pouvez soutenir Ted Cruz mardi», indique une légende accompagnant le cliché. Selon le New York Times, les bannières ciblaient les électeurs mormons de l’Utah, État qui votait mardi aux primaires et où Ted Cruz a largement battu Donald Trump.

Donald Trump a réagi sur Twitter mardi en fin de journée: «Ted Cruz le menteur a utilisé une photo GQ de Melania dans sa publicité. Attention, Ted le menteur, ou je vais tout révéler sur ta femme!»

tweet trump

Suite à ce tweet menaçant, voici la réponse de Ted Cruz: «la photo de ta femme ne vient pas de nous. Donald, si tu essaies d’attaquer Heidi, tu es plus lâche que je ne le pensais».

Le Washington Post évoque ces menaces , non dévoilées par Trump et suppose qu’il peut s’agir des tendances dépressives d’Heidi Cruz. En 2005, comme l’a écrit le New York Times, elle avait été récupérée par la police, assise sur une rampe d’accès à l’autoroute, la tête dans les mains, après un appel d’urgence.

tweet trump heidi cruz

Attaquée, Heidi Cruz faisait campagne pour son mari dans le Wisconsin et a déploré les tactiques de Donald Trump. Celle qui a pris un congé de son employeur, la grande banque d’affaires Goldman Sachs, pour la campagne présidentielle de son mari, a indiqué  que la plupart de ce que dit Donald Trump n’a aucun lien avec la réalité.

Quelle cour d’école!

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.