Air China conseille d’éviter les zones « peuplées d’Indiens, de Pakistanais et de personnes noires » à Londres

Une énième bourde raciste venant d’une entreprise chinoise. L’éditeur du magazine d’Air China s’est excusé après avoir été accusé de faire des recommandations «racistes» aux passagers visitant Londres…

«Londres est de manière générale une destination sûre. Cependant, des précautions sont nécessaires lorsqu’on se rend dans des zones principalement peuplées d’Indiens, de Pakistanais et de personnes noires», conseille la publication de la compagnie aérienne .

Dans sa dernière édition, le magazine Wings of China, distribué à bord des avions de la compagnie chinoise, édicte des règles de « prudence » pour les touristes se rendant à Londres.

«Nous conseillons aux touristes de ne pas sortir seuls la nuit, et aux femmes d’être toujours accompagnées», peut-on également lire.

Ces recommandations ont suscité une vive réaction du député londonien Virendra Sharma, originaire d’Inde et qui a émigré au Royaume-Uni dans les années 1960, rapporte l’agence AFP. Il a accusé Air China de faire des recommandations «racistes» à ses voyageurs.

Virendra Sharma

Virendra Sharma

«Je suis choqué et consterné de voir qu’aujourd’hui encore, certaines personnes considèrent comme acceptable d’écrire des affirmations aussi manifestement fausses et racistes», a déclaré le parlementaire dans un communiqué où il a  réclamé que le magazine soit retiré des avions.

Dans un communiqué en mandarin publié jeudi, l’éditeur du magazine a attribué les «descriptions inappropriées» à des erreurs éditoriales, les estimant à l’opposé de «l’intention originelle de promouvoir activement les magnifiques sites de Londres». L’entreprise s’excuse pour avoir «mal renseigné» les lecteurs et porté atteinte à l’image d’Air China.

Cependant, sur les réseaux sociaux chinois, la plupart des internautes exprimaient leur étonnement et indignation face aux proportions prises par l’affaire. Dans un pays qui n’a enregistré dans son histoire presque aucune immigration de personnes d’origine africaine ou indienne, la question du racisme semble appartenir à un autre univers.

Le bal des commentaires insensés a ainsi vu le jour . C’est ainsi qu’un utilisateur de Weibo – le twitter chinois – a souligné que «Le magazine dit juste la vérité. En quoi faut-il s’excuser?» tandis qu’un autre estimait «On ne peut satisfaire tout le monde. Mais notre sécurité doit primer sur le reste».

Pas sûr que les asiatiques vivant en France et qui dénoncent actuellement les agressions racistes à leur encontre soient du même avis.

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.